Découvrez le Tamarin Pinché en France
Découvrir la France

Sortie en famille à la découverte du tamarin pinché

Parmi les primates qui séduisent par son physique, le tamarin pinché est un petit singe ayant une allure hors du commun. Avec sa crête blanche qui hérisse autour de sa tête, le tamarin pinché affiche un air majestueux. C’est un singe de la famille des Callitrichidae, du genre Saguinus. Le tamarin pinché peut se tenir dans la main avec sa petite taille de 23 à 26 cm et son poids plume ne dépassant pas les 380 grammes.

Le tamarin pinché a un visage noir entouré d’une longue chevelure blanche. Son pelage se compose comme suit : des poils blancs au niveau du ventre et des pattes, des poils bruns couvrent le dos, la croupe et la queue affichent une couleur rousse. Le tamarin pinché s’est constitué un habitat dans les forêts humides du sud de Colombie et dans les forêts sèches du nord. Ce petit mammifère n’est doté que de deux molaires dans chaque côté de la mâchoire. Et particulièrement, il ne possède pas de pouces opposables que sur ses pattes arrière. Il est pourvu d’une longue queue qui lui sert d’appui quand il se met debout. Le tamarin pincé est un petit mammifère endurant. Car on estime sa longévité entre 15 et 20 ans. Les spécimens vivant dans des endroits protégés arrivent même à vivre jusqu’à 23 ans.

Si vous voulez profiter d’un week-end en famille pédagogique, n’hésitez à vous tourner vers le zoo d’Amnéville où vous pourrez observer de près le tamarin pinché.

Le tamarin pinché, le singe monogame

Le tamarin pinché est un primate très sociable. Il aime s’entourer de ses congénères pour former un groupe de 10 à 12 individus. Le tamarin pinché est reconnu pour sa fidélité conjugale. Seul un couple par groupe a le droit de se reproduire. C’est un mammifère omnivore qui aime les insectes et apprécie également les fruits. Le tamarin pinché est aussi un friand de gommes arabiques. Seulement, il ne peut se nourrir qu’avec celles qui sortent de l’arbre. Le tamarin pinché apprécie le nectar et en consomme pour compléter son régime. Il chasse également les petits vertébrés, en l’occurrence le lézard et la grenouille.

Découvrez le Tamarin Pinché en France

Le tamarin pinché vit en groupe et défend son territoire. C’est une espèce étonnante. Pour protéger sa tribu des envahisseurs, il pousse des cris stridents. Et il expose son postérieur et sa partie génitale pour faire fuir les ennemis. C’est toujours avec sa capacité vocale que le tamarin pinché arrive à adopter diverses vocalisations pour inviter les siens selon le type de nourriture qu’il trouve. Les principaux prédateurs du tamarin pinché sont les serpents, les félins à petite taille et les rapaces.

La femelle du tamarin pinché atteint sa maturité sexuelle à 18 mois. Quant au mâle, il est prêt pour ses premières expériences sexuelles à 24 mois. Le tamarin pinché se distingue des autres espèces par sa monogamie. En effet, seul un couple dans le groupe est autorisé à se reproduire. La gestation dure environ 4 mois et demi. La naissance des petits, généralement des jumeaux, est une affaire de famille. Tout le monde participe à la mise en bas et aux soins des nouveau-nés. Ce sont des helpers qui vont aider la maman à l’éducation des bébés tamarin. En bon père, le tamarin pinché mâle s’investit également dans l’élevage de ses petits.

Le tamarin pinché, une espèce menacée par l’extinction

Le tamarin pinché est inscrit dans la liste des espèces en danger critique. Cette espèce tend à disparaître à l’état sauvage. Le nombre de tamarin pinché a connu un déclin notable. L’espèce ne compte plus actuellement que quelque 7 000 individus. Cette menace est due à la déforestation qui sévit dans ces parties de La Colombie. En effet, la destruction de son habitat est à la vitesse grand V. Par conséquent, il lui est difficile de se constituer de nouveaux refuges. Le braconnage est aussi pointé du doigt. Le tamarin pinché fait l’objet de capture. Il est par ailleurs, soumis à la vente illégale pour être domestiqué.

Une loi le protégeant de ces exploitations sauvages a permis de préserver quelques spécimens. Sa commercialisation est également interdite.

Le tamarin pinché faisait et fait toujours l’objet d’une étude afin de le préserver. Mais également pour augmenter sa population. Il s’agit d’une stratégie pour booster la reproduction. D’autres programmes sont également adoptés. Une sensibilisation des populations humaines et une politique de bornage des zones d’agriculture sont mises en place. Ces actions permettent de limiter les dommages occasionnés par la surexploitation. Le tamarin pinché est aussi choisi pour un EEP ou Programme d’Élevage Européen.

Voir le tamarin pinché et admirer sa jolie crinière

Il serait bien dommage de ne pas voir ce petit mammifère qui arbore fièrement sa jolie couronne de cheveux. Ainsi, petits et grands auront l’aubaine de le regarder évoluer au sein de plusieurs zoos en France. Pouvoir le voir dans un milieu, assimilé à son biotope est magnifique. Il faut reconnaître que le tamarin pinché est une espèce de plus en plus rare. Il suscite spécialement la curiosité. La sécurité et le respect de son bien-être y sont optimisés.

Ce sera une expérience unique pour un animal unique !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à la partager. D’autres articles axés sur la découverte d’endroits touristiques sont également disponibles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.